Mode de vie vegan

S’habiller vegan : définition et comment ?

S’habiller vegan : définition et comment ?

La matière dont est fait un vêtement est un critère de choix pour certaines personnes. En effet, certaines personnes optent pour un habillement vegan suivant les exigences dans leur mode de vie qui vont jusque dans leur garde-robe, en plus de leur alimentation et les produits cosmétiques. Ils le font aussi pour lutter contre l’élevage des animaux ou leur capture en vue de les tuer pour en faire des vêtements ou des accessoires. En effet, beaucoup de personnes décident aujourd’hui de ne porter que des vêtements « cruelty-free », qui sont fabriqués avec des matières non animales.

S’habiller vegan, définition

S’habiller vegan c’est une partie d’un mode de vie qui consiste à protéger les animaux de toute exploitation ou maltraitance. Cette éthique ne se limite pas qu’à la consommation, mais englobe aussi l’utilisation à des fins vestimentaires. Ainsi, toute exploitation directe ou indirecte des animaux est combattue par cette idéologie. Plus concrètement, s’habiller vegan c’est éviter de porter les produits qui dans le cycle de leur production intègrent l’exploitation, la souffrance, ou la cruauté envers les animaux. C’est également choisir des vêtements dont la confection ne nuit pas à l’environnement.

S’habiller vegan, un tri

S’habiller vegan c’est éviter toutes les matières animales et privilégier des matières comme :

  • le coton
  • le nylon
  • le denim
  • les microfibres
  • le polyester
  • le lin
  • l’acrylique
  • le plastique
  • le cuir fait à la main
  • la fausse fourrure
  • la flanelle de coton ou le tissu synthétique.

Il s’agit aussi des matières faites à la main, voire les fibres végétales. Par matières animales à éviter, il faut comprendre :

  • la laine
  • le cuir
  • la peau de serpent
  • la fourrure
  • le poil de chèvre
  • le cachemire
  • la peau de mouton
  • la soie
  • le mohair
  • l’alpaga, etc.

Les vegan n’hésitent pas à se tourner vers les imitations comme celles de la soie ou de la fourrure, et les matières synthétiques.

S’habiller vegan, une éthique

D’un autre point de vue, s’habiller vegan c’est aussi entretenir l’environnement en choisissant des vêtements dont la confection se fait avec une moindre production de déchets et une consommation d’eau et d’énergie minimales. Ainsi, les vêtements recyclés sont très prisés pour un habillement vegan. Aussi, s’habiller vegan peut impliquer d’évaluer l’incidence de son achat sur la continuité de marques qui fabriquent des vêtements « non vegan ». Certaines associations vont même jusqu’à lister des marques à boycotter pour leurs produits en fourrure par exemple.

S’habiller vegan, une mode en essor

Les marques et boutiques ciblent de plus en plus une clientèle vegan en forte croissance. Sur les étiquettes des produits vestimentaires, en général il est possible de savoir s’ils sont vegan ou pas. Pour ce faire, il faut évidemment pouvoir distinguer les matières animales des matières végétales. Pour satisfaire leurs clients vegan, certaines boutiques se spécialisent dans des produits 100 % vegan et certaines marques lancent des gammes sans matières animales. Des boutiques en ligne offrent aussi ce type de produits.

Il arrive parfois que l’adoption de la mode vegan se fasse alors que dans l’armoire il y a des vêtements en cuir ou en fourrure. Ainsi, un dilemme se pose entre éviter le gaspillage qui consisterait à les jeter, ou les garder en attendant d’en acheter d’autres. Toutefois, tout est une question de choix afin de prendre les meilleures décisions. Dans le mode de vie vegan l’habillement est un des aspects les plus faciles à contrôler.

Post Comment